65% des études médicales ne sont pas reproductibles

On pourrait être tentés de croire que les études scientifiques, dont les résultats ont été rédigés dans les règles de l’art et publiés dans des revues prestigieuses, sont dignes de confiance. Ce n’est pas le cas.

C’est même l’inverse, il y a à ce jour plus d’études scientifiques publiées qui n’ont pu être validées par des pairs (pour être reconnue valide une étude scientifique doit être reproductible et donner lieu à des résultats similaires) que d’études publiées et validées.

Cela signifie que les scientifiques sont soit devenus incompétents, soit motivés par autre chose que la vérité.

Les deux réponses sont simultanément possibles.

laboratoire

Si cette “crise de la reproductibilité”, selon la formule consacrée, n’est pas nouvelle et va semble-t-il en s’empirant, le fait que ces errements scientifiques concernent un champ aussi sensible et important que la santé laisse pour le moins perplexe.

Que cela soit clair : une étude qui ne peut être reproduite n’est pas scientifiquement valide.

C’est comme si, en voyant un chat roux traverser une route, nous concluions : seuls les chats roux savent traverser les routes. Cela n’a pas la moindre valeur scientifique.

L’article Wikipédia consacré à ce sujet en dit long, et nous informe au passage que l’impossibilité de reproduire des expériences de chimie monte à 75% (le domaine le plus touché).

L’ironie de l’histoire étant que ces chiffres proviennent eux-mêmes d’une étude scientifique. Ainsi, qui croire et surtout, comment se faire un avis précis en termes de santé et de médecine ?

Plus que jamais, le principe de précaution s’impose et il est désormais certain qu’une étude scientifique ne veut plus dire grand chose, à moins que les groupements scientifiques commencent dès maintenant à revoir leurs méthodes de travail et leur rigueur d’étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.